LES ERINYES


erin001.jpg erin002.jpg erin003.jpg erin004.jpg erin008.jpg erin009.jpg
erin11.jpg erin12.jpg erin13.jpg erin14.jpg erin18.jpg erin19.jpg
Graff01.JPG Graff02.JPG Graff03.JPG Graff04.JPG Graff05.JPG Graff06.JPG

Frénétiques, hyperactives, elles bougent, elles courent, elles sautent, elles crient, elles hurlent, elles griffent, elles grattent, s'agitent dans toutes les directions, toutes en force en hargne en rage; enveloppées de ténèbres, elles font penser à la tempête et à l'orage qui traverse le ciel et ébranle la terre.  Les Erinyes, déesses de la vengeance, divinités persécutrices dans la mythologie grecque, punissent les offenses à la nature et à la société. Ces déesses infernales, divinités vengeresses hideuses, ont de grandes ailes, des serpents pour cheveux, des fouets et des torches, du sang qui coule de leurs yeux. Elles surgissent des Enfers, et par leurs actions terrifiantes, tourmentent et punissent impitoyablement ceux qui font le mal, les frappent de folie, les poursuivent inlassablement sur la terre afin d'en tirer vengeance. Elles sont les puissances exécutives des divinités infernales, les chiennes ténébreuses chargées de poursuivre, dans une chasse prodigieuse les grands coupables.
Elles sont noires, absolumment repoussantes, de leurs yeux coule une libation d'horreur, jamais je n'ai vu de meute de cette espèce” (Eschyle)


Dessin sur négatif et surimpressions, mouvements et enchevêtrement de traces blanches et noires, noires côté émulsion, blanches côté support.
20 photographies de format carré

seriesgraphie